Le Blog de Lescarpin, un univers au féminin

Lescarpin vous invite dans son univers au féminin en bas nylon et talons hauts

Séduction de la Chaussure ...

Jonathan Walford raconte quatre siècles de chaussure

Si la chaussure a séduit quelqu’un, c’est bien Jonathan Walford, le directeur artistique de Kickshaw Productions et anciennement conservateur-fondateur du Bata Shoes Museum à Toronto. Son ouvrage, "Séduction de la chaussure", sillonne quatre siècles de style et d’innovation au seul service de nos pieds.

s-C3-A9ductiondelachaussure21.jpg

De protections nécessaires, on découvre, en arpentant ce livre, que les chaussures se sont muées en talismans décoratifs, dont la beauté agrémente et couronne la silhouette, qu’elle soit féminine ou masculine.

La marche chronologique de la "Séduction de la chaussure" passe par les semelles plates et les chopines du XVIIe siècle, les modes disparates du XIXe siècle et l’explosion de l’offre au XXe siècle. On y retrouve toutes les formes, toutes les couleurs, toutes les matières. Les chaussures sont tressées, plumées, enrubannées, s’accordent à la garde-robe, se masculinisent, se surélèvent ou s’aplatissent à l’extrême.

Richement illustré, l’ouvrage de quelque trois cents pages, fait également la part belle aux talons. Qu’ils soient anglais, pompadour, bobine, aiguille... ils n’auront plus de secrets pour le lecteur. Toujours plus fins, toujours plus hauts, les talons de plus de dix centimètres finissent par côtoyer les baskets ; dont la fin du XXe siècle attribue les lettres de noblesse.

Pour ne jamais être à côté de ses pompes, Jonathan Walford propose aussi une biographie concise des principaux stylistes, bottiers et fabricants. Fidèle à sa démarche exhaustive, l’auteur n’oublie pas d’ajouter un glossaire très complet des modèles de base, des termes techniques de la fabrication, et des matériaux rois dans l’univers protéiforme de la chaussure.

Pour les vrais amateurs ...

Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lescarpin

Passionnée de féminité, je porte des bas nylon et escarpins à talons hauts toujours. J'ai la chance de travailler dans un secteur qui me convient parfaitement où la femme est mise sur la plus haute marche du poduim.
Voir le profil de Lescarpin sur le portail Overblog

Commenter cet article