Le Blog de Lescarpin, un univers au féminin

Lescarpin vous invite dans son univers au féminin en bas nylon et talons hauts

Cuissardes ... Come back !!!

Le come back des cuissardes !!!

Fini les préjugés autour de la cuissarde ! Incontournable en cette saison, elle fait un véritable retour en force et nous montre tout son pouvoir d’attraction. On l’exhibe et on l’assume sans complexe !

Il est vrai que ce sulfureux accessoire, qui protège tout en révélant l'anatomie de la jambe jusqu'à mi-cuisse (d'où son nom), a longtemps été associé aux femmes de pouvoir. Et cela en raison de ses origines équestres et viriles. Il faudra donc attendre les années 1960 et la minijupe pour les voir s'imposer dans le vestiaire féminin. Longtemps marque de fabrique des dominatrices professionnelles, les cuissardes deviennent pour la première fois à la mode dans les sixties, comme élément de la révolution sexuelle.

A la fois protectrices et sexy, elles signent l'allure conquérante et futuriste de l'époque, à l'image des modèles plats en crocodile noir que réalise Roger Vivier pour Yves Saint Laurent en 1963 ou du body à cuissardes intégrées en vinyle de Jane Fonda dans Barbarella. Hissées sur des talons aiguilles dans les années 1980, elles détournent alors sans complexe les codes du fétichisme façon seconde peau.

«Mon souvenir le plus fort? C'est celui de la cuissarde Monica, que j'avais dessinée en 2005 pour Monica Bellucci, qui devait interpréter le rôle d'une prostituée dans le film Combien tu m'aimes?, de Bertrand Blier. Cette version en daim gainant et remontant haut sur la cuisse donnait beaucoup d'amplitude à la jambe, comme si elle avait été peinte. Ce qui est amusant dans la cuissarde, c'est justement son côté dessin, qui évoque les héroïnes de manga ou les créatures fétichistes d'Allen Jones», raconte Christian Louboutin.

Après ces petites histoires, place au visuel avec une grande brochette de modèles GIANMARCO LORENZI ...

































Jusqu'en haut des cuisses vous serez bottées et c'est comme un calice à votre beauté. Gianmarco LORENZI a dégainé sa botte secrète et laissé les cravaches au vestiaire. Cuissardes romantiques, modèle futuriste au talon toujours très haut, ou bien encore le soulier lingerie  à mi-chemin de la chaussure et du bas... Une tendance à enfourcher sans peur et sans reproche, pour aussi intimidante qu'elle soit. La cuissarde est un summum du luxe dont le prix peut facilement atteindre les 2000 euros. Le prix de la démesure pour ce totem érotique qui n'a décidément rien perdu de son pouvoir d'attraction.

Retournez vite sur
http://stores.ebay.fr/primafilasubZ0-shop


Retour à l'accueil

Partager cet article

Repost 0

À propos

Lescarpin

Passionnée de féminité, je porte des bas nylon et escarpins à talons hauts toujours. J'ai la chance de travailler dans un secteur qui me convient parfaitement où la femme est mise sur la plus haute marche du poduim.
Voir le profil de Lescarpin sur le portail Overblog

Commenter cet article

dekker05 14/01/2010 14:49


avec ce type de cuissardes , l'excitation est à son comble , les modèles sont parfaits, l'excitation garantie, la jouissance assurée;


maitre $ 31/10/2008 09:27

cuissardes de mez envies ...

Game 27/10/2008 20:16

Ces cuissardes sont magnifiques (surtout les 2 premiers modèles), comme souvent chez Lorenzi, mais le prix est... hors d'atteinte.En attendant que vous l'ai portiez Cendrillon (je vous ai appelé malencontreusement Miss Lescarpin dans mon commentaire précédent...), pour nous faire une fois de plus rêver.Best,

Juju 26/10/2008 08:12

très beaux modèles